10/2018 – Focus sécurité pour Pacquet, Journal du Vrac #121

Prenant en compte la diversité des types de citernes et d’applications concernées par les opérations de chargement de camions citernes de matières en vrac, la société Pacquet Solutions d’Empotage, dont le siège est basé à Hondschoote (Nord) a conçu une passerelle d’accès permettant de prévenir contre tout type de risques liés aux travaux en dôme de citerne.

Lire l'article au format PDF

Observant  les  risques  auxquels  les  opérateurs sont exposés lorsqu’ils   sont   amenés   à   effectuer   des   travaux  en  dôme  de  citerne,  tels  que  chargement/déchargement, lavage, prélèvement ou   plombage,   la société  nordiste  a  développé  un  savoir-faire  alliant  deux approches  complémentaires  :  d’un  côté,  une  démarche  préventive sans concession, face à un risque souvent minimisé, voire négligé, et pourtant bien réel ; de l’autre, une volonté  de  souplesse  et  d’adaptabilité,  afin  de  concevoir  une solution à la fois simple et multi-applications. Son expertise dans le domaine de la sécurisation des zones de travail en hauteur et des postes de chargement, l’a conduite à imaginer et concevoir une passerelle d’accès dont le principe de fonctionnement simple et novateur est basé sur une combinaison de mouvements  permettant  de  positionner  un  arceau  de  sécurité  temporaire au plus près de la citerne une fois le véhicule positionné.  Depuis  un  pupitre  de  commande  situé  sur la  plateforme  intégrée, l’opérateur  ajuste  la  position  de  l’arceau de sécurité temporaire à l’aide de boutons poussoirs  pour  ainsi  délimiter  son  futur  périmètre  de  travail sécurisé.  Cette  opération  est  réalisée  par  la  combinaison  de  mouvements  de  montée/descente,  d’inclinaison  et  de translation («3e axe»  /  course  400  mm)  de  l’arceau  de sécurité temporaire. Via une manœuvre pneumatique et un système de boîte à galets, la passerelle vient ainsi coiffer la  citerne  quels  qu’en  soient  la  hauteur  et  le  diamètre. Dans  la  configuration  «3e axe»,  l’adaptabilité  est  telle que la passerelle est dite «esclave » par rapport au positionnement de la citerne dite « maître  ». La passerelle, dont la conception est basée sur une structure porteuse indépendante à deux pieds, libère intégralement l’espace de circulation des véhicules et des personnels au sol. En conséquence, les risques de collision et d’arrachement de l’équipement sont écartés. Autre avantage : seule la réalisation des génies civils permettant de recevoir les pieds de la structure porteuse est à la charge de l’utilisateur pour une intégration parfaite de l’équipement à l’environnement existant. Plusieurs installations spécifiques de type application de pulvérulents en vrac dans les secteurs des minerais, du ciment et de l’agroalimentaire ont été lancées cet été pour une mise en service prévue au second semestre 2018.